Ma famille

1482313473

Solidarité familiale : un congé pour aider ses proches

Selon le Gouvernement, 8,3 millions de Français soutiennent quotidiennement un proche en perte d'autonomie. À partir du 1er janvier 2017, ils vont pouvoir bénéficier d'un congé de proche aidant pour mieux les accompagner.

Les salariés "aidants", ayant au moins 1 an d’ancienneté, vont bientôt pouvoir opter pour un congé de proche aidant. Ce congé remplace avantageusement le congé de soutien familial et complète, à sa façon, la boîte à outils de l'aide à la personne.

Bien que créé en décembre 2015 (Loi 2015-1776 du 28-12-2015), la mise en œuvre de ce congé restait soumise à la parution d’un décret. Voilà qui est fait ! Le décret (Décret 2016-1554 du 18-11-2016 : JO 19 texte no 29) précise les modalités d’application.

Les bénéficiaires du congé de proche aidant
Contrairement au congé de soutien familial, le congé de proche aidant est étendu aux personnes sans lien de parenté et aux aidants de personnes accueillies en établissement. Il peut s’agir, par exemple, d’un partenaire pacsé ou d’un proche. Pour en bénéficier, le salarié doit fournir une déclaration sur l’honneur attestant de sa proximité avec la personne aidée : liens familiaux, résidence commune ou relation étroite et stable. Il doit également prouver :

• soit que l’état de santé de la personne s’est aggravé et fournir un certificat médical ;
• soit que la personne aidée n’est plus hébergée dans un établissement et produire une attestation du responsable de l'établissement.?

La durée du congé de proche aidant
Comme pour le congé de soutien familial, la durée du congé est de 3 mois renouvelables. Il ne peut excéder 1 an sur toute la carrière du salarié. Le congé peut, avec l'accord de l'employeur, être transformé en un temps partiel ou un congé total. En pratique, le salarié doit informer son employeur de la date de son départ, par lettre recommandée avec accusé de réception, au moins 1 mois avant de partir. S'il s'agit d'un renouvellement de congé, la demande de prolongation doit être faite au moins 15 jours avant le terme initialement prévu.

Dernière modification le 21/12/2016

Informations juridiques

  • 1528126162

    Pension de réversion - Les réponses à vos questions

    Les règles concernant la pension de réversion sont un peu complexes et souvent méconnues. Pour ne pas être pris au dépourvu et savoir vraiment à quoi vous pouvez prétendre, il n'est pas inutile de se pencher sur la question. Voici quelques notions essentielles.

    Lire la suite
  • 1528206141

    Couple et dettes - Qui doit rembourser ?

    Se marier entraîne des obligations, notamment au niveau financier. Mais voilà, votre conjoint est dépensier, parfois plus que de raison, et met en péril l'équilibre du budget familial. Êtes-vous solidaire de ses dettes ou en est-il seul responsable ? À vrai dire, tout dépend de votre situation matrimoniale et de la nature des dettes. Quelques exemples.

    Lire la suite
  • Avez-vous pensé à la donation au dernier vivant ?


    Appelée aussi donation entre époux, la donation au dernier vivant est incontournable pour assurer l'avenir de son conjoint.

    Lire la suite
Mentions légales